jeudi 1 décembre 2011

Mes deux cents : "Planning poker et l'estimation relative"

On pratique en Scrum le planning poker et l'estimation relative car les user story (US) sont estimées les unes par rapport aux autres en point d'histoires. Par exemple, l'US-127 vaut 8 points car elle demande 4 fois plus de travail que l'US-98 qui elle en vaut 2.

L'estimation est relative à un deuxième niveau également : selon les individus.

Pour comprendre, revenons un instant au concept de jour/homme : l'expérience sur un projet me permet d'estimer qu'une US valant 2 points sera traitée en une demi-journée par mes soins. Cela ne veut pas dire qu'un autre développeur mettra le même temps. 2 points chez lui peut être équivalent à 1 jour de travail. Au moment d'estimer une US lors du planning poker, je pense qu'elle me prendra une demi-journée mais mon voisin pense que lui mettra une journée : nous sortons donc tous les deux la carte à 2 points ! :)
Au fond, ce qui importe, ce n'est pas tant le temps que prendra telle ou telle US mais plutôt le nombre de points (donc le quantité de travail) qui se sera abattu dans le sprint (d'où le concept de vélocité en Scrum).

L'estimation relative et les points d'histoire ne sont pas des concepts évidents au premier abord pour les novices. Les gens qui sont habitués au jour/homme, et sans l'aide de l'étalon de référence qu'est le jour, ne savent pas forcément comment estimer les US car ils ne possèdent pas d'US de référence sur laquelle se baser en arrivant sur un projet. C'est assez perturbant au début, je l'admets.

Une bonne pratique dans un précédent projet était de ne PAS faire estimer les nouveaux arrivants lors du premier planning poker auquel ils participaient. Cela leur permettait d'observer le rituel (s'ils étaient novices en Scrum) et ensuite de travailler sur des US estimés par les autres pendant le sprint. A la fin du sprint, au planning poker suivant, ils pouvaient alors participer à l'estimation car ils avaient des US de référence. Chacun savaient dès lors ce que valait 1 points chez lui en terme de charge de travail.

Un serious game intéressant au sujet de l'estimation relative est le doggy planning expliqué par Michael McCullough et traduit par Fabrice Aimetti :
[EN] Doggy Planning
[FR] Doggy Planning

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire